Archives pour la catégorie Actualités

Revêtu de blanc !



Une prise d’habit

Portrait de frère MarieCe 29 avril, jour de la fête de Ste Catherine de Sienne, notre postulant Vincent a reçu l’habit blanc des moines olivétains. Une prise d’habit, ou « vêture », est toujours une grande joie pour une communauté religieuse. C’est un signe de la Vie de Dieu, de la Grâce qui porte du fruit dans notre fraternité, et plus particulièrement dans ce jeune frère qui nous a rejoint en chemin. La famille monastique s’agrandit !
Pour ce passage, Vincent était entouré de sa famille : ses parents, ses deux frères et son neveu avaient fait le voyage pour l’occasion. Joie des retrouvailles !

La Vêture est une cérémonie très simple, car l’étape, bien que marquante, est elle-même très simple. Elle signe chez nous le passage du postulat au noviciat, c’est-à-dire l’entrée officielle dans la communauté. Aucun engagement dans le temps n’est pris à ce moment, ni par le novice envers la communauté, ni par la communauté envers le novice. Le temps du premier discernement continue, et un autre chemin peut être choisi à tout moment si l’on s’aperçoit que la vie monastique n’est pas le meilleur pour la personne. Mais c’est tout de même un pas en avant, et l’on passe à la vitesse supérieure dans la formation monastique.

Sous la protection de Ste Catherine

La Providence a voulu que nous vivions cette étape sous la protection de Ste Catherine de Sienne, grande figure de sainteté et amie de longue date de notre famille monastique qu’elle a bien connue. Elle a vécu en Italie, en Toscane, à la fin du XIVe siècle, une cinquantaine d’années environ après la fondation de notre famille monastique. Plusieurs jeunes qui l’ont suivie et qu’elle a aidés spirituellement sont devenus moines à l’Abbaye de Monte Oliveto, et nous avons conservé plusieurs lettres qu’elle leur a écrites. Sa vie spirituelle, son engagement au service de la paix, et la profondeur de ses écrits ont conduit l’Église à la proclamer Docteur de l’Église et Patronne de l’Europe. Mais elle a avant tout été une fervente amoureuse du Christ et une grande contemplative.

Le sens de la prise d’habit

C’est cet amour du Christ qui était mis en valeur par la lecture qui a été proclamée durant l’office de None : Il règne, le Seigneur notre Dieu, le Souverain de l’univers. Soyons dans la joie, exultons, et rendons gloire à Dieu ! Car elles sont venues, les Noces de l’Agneau, et pour lui son épouse a revêtu sa parure (Ap 19, 6b-7).
Le père abbé, dans son homélie, a souligné que ce texte tombait fort bien pour la circonstance. Il a expliqué que nous revêtons l’habit blanc en signe de la vie de ressuscités que nous désirons mener. La Résurrection est en effet la finalité de notre vie, non pas les efforts et les renoncements pour y arriver. Le but poursuivi est la joie, l’amour, la louange. C’est cela que l’habit blanc veut exprimer.
Si nous voulons vivre ressuscités dès cette terre, que se passe-t-il au Ciel que nous devions imiter ? On se laisse aimer par Dieu tel que l’on est, et on s’expose à sa présence. On l’aime de tout son cœur, de toute son âme, de toutes ses forces, ne lui préférant rien, selon l’expression de Saint Benoît. On aime les autres en reconnaissant qu’ils sont porteurs de Dieu, donc on leur porte un regard positif, on ne les limite pas à leurs défauts, on leur pardonne à l’infini, on les accueille tels qu’ils sont. Beau programme de vie monastique.

Un nom nouveau

A la fin de la cérémonie de prise d’habit, celui qui avait reçu le nom de Vincent à son baptême a reçu un nouveau nom. Outre le fait que nous avons déjà un frère Vincent en communauté, recevoir un nouveau prénom manifeste la vie nouvelle que l’on est appelé à choisir, et le nouveau pas dans la vie chrétienne à accomplir. Vincent ayant été consacré à Notre Dame dès avant sa naissance, et celle-ci ne l’ayant jamais abandonné, surtout dans les moments de souffrance, c’est à elle qu’il a été plus particulièrement confié encore une fois. Vous pourrez donc l’appeler désormais : Frère Marie.
Ce nom féminin surprendra peut-être certains. Mais c’est une coutume dans la vie monastique de mettre ainsi certains frères directement sous le seul patronage de la Vierge Marie. Quel plus bel exemple de vie monastique, de la vie des ressuscités ?

Témoignage du frère Marie sur le site vie-monastique.com :
Accueilli par le Christ tel que je suis

Vidéos : Opération du Choeur !



Une opération du Choeur !

C’est ce que nous avons vécu à l’abbaye durant l’hiver 2015-2016. Voici un retour en images sur cette aventure. La série comportera 4 vidéos qui seront publiées progressivement : à ne pas manquer !

Vous pourrez retrouver les explications du projet sur nos articles précédents :
Restructuration du chœur de l’église
Bâtir l’Église en rénovant notre église
Vidéos : Les raisons du chœur

Partie 1 : Fondements

Les premiers pas de notre aventure : détruire pour poser les fondations. Un travail impressionnant au début, désormais caché, réalisé par l’entreprise Lesca, de Tartas. Pénétrez dans le profond de notre chœur nouveau…

Partie 2 : Élaborations

Sur les fondements, les différents éléments se mettent en place peu à peu. Tout a été bien préparé dans les différents ateliers., la menuiserie Laporte à Samadet, où notre frère Antoine a travaillé, et la marbrerie Dubourdieu à Mauléon-Soule. Découvrez les dessous de l’opération…

Partie 3 : Accomplissement

Pièce maîtresse, l’autel, dessiné et réalisé par Michel Rozier, ferronnier d’art à Montaut, à quelques kilomètres de Maylis, a droit à un régime spécial. La disposition des reliques dans son socle et son installation nécessitent une vidéo spéciale. Au cœur de l’opération…

Partie 4 : Explications

Au début de la cérémonie de consécration de l’autel, Philippe Rousselot, architecte de TLR Architecture à Bordeaux, qui nous a accompagné dans ce projet, donne quelques mots d’explications. Méditez avec… cœur !

Autres articles relatifs :

Sanctuaire : photos d’un renouveau
Consécration du nouvel autel

Plante des moines de Maylis : du nouveau !



La Plante des moines de Maylis au joli nom de « Lepidium Latifolium », que tous ceux qui fréquentent l’abbaye connaissent bien, entre dans une nouvelle jeunesse !

Boite de la Plante de Maylis en gélulesVous la connaissiez en effet sous la forme d’une tisane. Vous pourrez désormais faire vos cures printanières et automnales grâce à des gélules. Que cela ne vous fasse néanmoins pas oublier de boire beaucoup d’eau, première alliée de notre plante et composante essentielle de la cure.

boite de la plante de Maylis en tisane

Pour l’occasion, découvrez aussi le nouvel emballage de nos sachets de tisane. Nous l’avons désiré seyant pour cette dame, tout en restant simple selon notre style monastique.
Le montage des boites et la mise en sachet sont réalisés par des personnes porteuses de handicap travaillant dans un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail).

Bref, c’est le début d’une petite gamme de produits au service de l’être humain qui voit le jour ! Vous pourrez la retrouver sur le site qui lui est consacré, et sur sa page Facebook.
Les achats se font toujours dans notre Boutique de Théophile soit en sa forme de tisane, soit en sa forme de gélule.

Le tout s’accompagne d’un effort écologique renouvelé dans la culture et le soin de notre chère plante, et plus généralement de notre environnement. Nous avançons pas à pas, en mettant en branle toutes les ressources de notre créativité.

Retrouvez les dessous de cette nouvelle étape de la plante des moines de Maylis à la TV, au cours de l’émission Capital du dimanche 24 juillet 2016, à 20h40 sur M6.

Consécration du nouvel autel



Le 12 mars 2016 a eu lieu la consécration du nouvel autel du sanctuaire de Maylis, durant l’Eucharistie présidée par Monseigneur Gaschignard, évêque d’Aire et Dax. Cette consécration advient au terme de 4 ans de réflexion et de 4 mois de travaux de restauration du chœur de notre église. Nous espérons qu’elle sera le début d’un renouveau de la vie de prière à Maylis, tant pour notre communauté que pour des pèlerins qui viennent se recueillir auprès du Seigneur avec Notre Dame.
Voici quelques photos, accompagnées de commentaires et des textes de la messe. Elles vous permettront de revivre avec nous les différents moments de cette cérémonie très riche, et de découvrir ou redécouvrir par les rites de la liturgie certaines richesses de notre foi. Ces rites de la consécration d’un autel rappellent les étapes de l’initiation chrétienne : Baptême, Confirmation, Eucharistie. C’est ainsi que durant deux heures, nous avons revécu tous ensemble le cheminement qui nous a fait devenir pleinement membres de l’Église de Dieu.
Ces images sont donc aussi celles d’une grande étape de l’histoire du Sanctuaire et de notre communauté. Nous croyons qu’elle a été voulue par le Seigneur, et que Lui-même nous a conduits jusque là. Affermis ainsi dans la foi, nous mettons notre Espérance en sa Grâce afin qu’elle renouvelle en nous l’Amour pour Dieu et pour nos frères et sœurs. Que cette Miséricorde s’étende d’âge en âge à tous ceux qui aiment le Sanctuaire et l’Abbaye de Maylis.
L’aménagement d’ensemble est dû à Philippe Rousselot et Mickaël Martin, de TLR Architecture à Bordeaux. Le mobilier liturgique a été dessiné et réalisé par Michel Rozier, ferronnier d’art à Montaut. Nous sommes très redevable à tous de leur inspiration mais aussi de leur écoute et de leur patience à notre égard. Poursuivre la lecture

Sanctuaire : photos d’un renouveau



Après 4 ans de travail, voici que le nouvel aménagement liturgique du sanctuaire de Maylis va bientôt être opérationnel. L’autel sera consacré le 12 mars durant l’Eucharistie présidée par monseigneur Hervé Gaschignard, évêque d’Aire et Dax.

Vous avez déjà apprécié (ou vous apprécierez de consulter !) :

nous vous proposons à présent quelques photos de ces 4 mois de chantier. Les images parleront d’elles-mêmes de cette grande aventure.

Défaire et refaire : poser les fondations

La pierre : force et délicatesse

Le bois : chaleur et sobriété

Le fer : virilité et légèreté

Gaines et tuyaux : pour être au chaud, bien entendre, et bien voir

L’autel : de pierre et de fer

La progression en vue globales :<h/3>

Ne faut-il pas beaucoup d’éléments pour un aménagement liturgique réussi ?
Nous espérons que vous viendrez en profiter !

Bâtir l’Église en rénovant notre église



En juillet-août 2014, nous mettions en place un chœur liturgique provisoire dans le sanctuaire de notre église. Nous voulions tester une nouvelle disposition possible en vue d’affiner un projet qui commençait à prendre forme. Beaucoup de questions restaient alors, comme en témoigne l’article rédigé à ce moment-là. Nous les avons traitées les unes après les autres avec nos architectes Philippe Rousselot et Mikaël Martin, de l’agence TLR-Associés de Bordeaux, qui nous ont accompagnés avec patience, respect, et compétence. Voici qu’à présent, après 16 mois de mise à l’épreuve, d’essais, et de réflexion, c’est parti pour les travaux !
Mais souvent la vie avec Dieu vous emmène plus loin et plus profond que vous ne le pensiez au départ… Retour sur cette aventure communautaire qui ne s’est pas arrêtée à de simples considérations pratiques, et nous a conduits sur un chemin spirituel. Il s’est agi non seulement de rénover notre église, mais bien plus de bâtir l’Eglise, la petite Église formée par notre communauté et ceux qui la fréquentent.
Retrouvez-nous aussi en vidéos : Les raisons du chœur
Poursuivre la lecture

Vidéos : Les raisons du chœur



Découvrez les raisons du choeur nouveau des moines de Maylis !

Après une longue réflexion et plus d’un an d’essais, les travaux dans le chœur de notre église ont commencé !
Pour découvrir de manière humoristique les raisons de ces travaux, voici quelques vidéos à découvrir. Elles sortiront une à une dans les prochains mois.

Vous les trouverez soit sur cet article soit sur la chaîne Youtube Monastic-TV : Icone Monastic-TV, moine à genoux avec une caméra

Dans la presse :

Voici les vidéos : les premières sont les dernières !

Amusez-vous bien !

La dernière de la série : on rêve déjà au 12 mars !

Épisode 4 : Former un chœur nouveau, avec fr Raphaël, le « gardien du Temple »

Épisode 3 : Stabiliser notre chœur, avec fr Colomban… suspens…

Épisode 2 : Dilater notre chœur, avec fr Cyril !

Épisode 1 : Interview exclusive du père abbé François !!

Vidéo-annonce :

Prise d’habit de frère…



L’attente…

Comment s’appellera-t-il ? En cette fin d’après-midi du 6 août, la question est dans la tête de chacun des frères. Éric, notre postulant, prend l’habit monastique en ce jour de la Transfiguration (avouez que c’est bien choisi : revêtu d’un blanc éclatant en même temps que le Christ !) Il en profite pour changer de prénom, signe de la conversion profonde qu’il veut vivre continuellement à l’école de S. Benoît. Mais voilà, ce nouveau prénom est pour l’instant gardé secret. Il a été discuté entre le père abbé, le maître des novices et l’intéressé. Éric avait proposé deux prénoms (non révélés), s’en remettant au choix des « autorités »… Pour l’instant, rien n’a filtré. Toute la communauté attend avec impatience la nouvelle appellation contrôlée !
La petite cérémonie a lieu dans la vieille église au cours de l’office des vêpres. Cette simplicité rappelle qu’il ne s’agit que d’une étape et non d’un engagement. Autour d’Éric : quelques proches, tous ont les yeux bridés comme lui, ils comprennent tous le français, mais s’expriment plus volontiers en chinois. Ses grands-parents avaient quitté la Chine, et ses parents sont arrivés en France dans les années 1950-60 depuis le Vietnam et Taïwan. Il a grandi en France et aux États-Unis, mais sa langue maternelle est le chinois (le cantonnais plus exactement, si j’ai bien compris).

L’habit ne fait pas le moine ?

Depuis onze mois qu’il est parmi nous, Éric a montré qu’il veut vraiment adopter notre style de vie. Par un vote, la communauté s’est prononcée en faveur de ce premier pas qui est simplement une insertion plus visible dans la communauté par le port de l’habit. C’est connu « L’habit ne fait pas le moine », nous ajoutons volontiers : « mais il y contribue ». Il est une manifestation explicite de l’appartenance à la famille monastique et signe de consécration.
Après le chant des psaumes et une courte lecture, père Abbé, commentant l’événement de la Transfiguration, rappelle quelques aspects du symbole du vêtement : « Cet habit extérieur doit tendre à devenir de plus en plus intérieur ». Puis Éric est revêtu de l’habit blanc des moines olivétains (ça lui va bien !) La prière des vêpres continue, et ce n’est qu’à l’issue de l’office que l’insoutenable suspens prend fin : nous vivrons désormais avec frère Jérémie-Marie (tous, nous ajoutons Marie à notre prénom usuel ; dans la pratique, ce sera simplement frère Jérémie).

Délices d’Extrême-Orient

À la sortie de l’église, il est chaleureusement applaudi et embrassé. Puis vient le temps des agapes : la famille de frère Jérémie nous a préparé un apéritif chinois, accompagné de nems et autres délices d’Extrême-Orient. Il faut faire confiance : un liquide rose fluo, avec une forme blanchâtre reposant au fond du verre (un mollusque ? Un insecte ? Un fruit exotique ? La question reste ouverte, mais c’est bon !) Le lendemain, nous avons droit à un succulent repas chinois préparé par nos hôtes ; sur le menu : Canard landais transfiguré en canard laqué. Il fallait bien rétablir l’équilibre entre le yin et le yang : un Chinois venait d’être transfiguré en moine landais !

La même chose, en couleurs

Nouveauté : newsletter Il Postino



La newsletter Il Postino
pour vous informer de nos publications !

Pour suivre les articles publiés dans la « Bibliothèque » et dans la rubrique « Actualités« , vous pouvez désormais vous abonner à la newsletter Il Postino.
Une fois par trimestre environ, vous recevrez par courriel une petite lettre présentant les derniers articles parus. Vous pourrez ainsi nourrir votre foi et suivre l’actualité de l’Abbaye.

Pour vous abonner :
Logo Il Postino

Pour ceux qui désirent une nourriture spirituelle plus habituelle, vous pouvez nous rejoindre par Facebook.
En plus des publications de nos articles, vous trouverez chaque semaine la petite méditation sur l’évangile du dimanche que nous publions : profitez-en !

À bientôt !