Archives pour l'étiquette bien-être

18e dimanche : Devenir riche de vie



18e dimanche ordinaire C :
Luc 12, 13-21

Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède.

C’est l’histoire d’un « homme riche ». Nous connaissons bien, dans notre société, la puissance de fascination de la richesse. Nous connaissons bien, dans nos familles, les meurtrissures et les divisions que peuvent produire des questions d’héritage. Nous savons aussi, théoriquement, que « l’argent ne fait pas le bonheur », et que la préservation de l’unité familiale est plus précieuse que tout. Pourquoi, alors, pourquoi tant de souffrances liées à ces richesses matérielles ?
Le problème n’est pas que cet homme est riche. Le problème c’est que sa richesse lui a fermé le cœur. Il l’a mise à son unique service, au service de sa tranquillité, de son bien-être personnel. La mort de cet homme, dans la parabole, est bien sûr la mort de son corps. Mais cette mort corporelle est-elle rien d’autre que le signe de l’asphyxie de son cœur ? Celui qui se recroqueville sur son avoir se coupe du courant de la vie, qui est fondamentalement don et réception, transmission et accueil. Lui s’est fermé sur un avoir, sur un acquis, et ses eaux intérieures, de vives qu’elles étaient, sont devenues dormantes, puis mortes.
Et si nous mettions nos richesses au service de l’amour de Dieu et du prochain ? Cela vaut pour toutes sortes de richesses : matérielles, émotionnelles, affectives, intellectuelles ou spirituelles. Il y a tant de pauvres de toutes sortes autour de nous… Il y a tant de personnes qui ont besoin du don de nous-mêmes, de notre considération, de notre aide. Et nous avons tant besoin de nous donner pour être, pour donner sens à notre vie ! Tout est don de Dieu pour que nous puissions à notre tour donner à nos frères, partager avec eux. En cela est notre récompense, notre tranquillité, notre vrai bien-être. Mais il est si facile de l’oublier…

Prière universelle :

PU 18e dimanche ordinaire C

Une méditation en trois questions…
… pour les grands et les petits !

Accueillir l’Évangile :

Jésus témoigne-t-il d’un mépris pour les richesses ?

Comprendre sa foi :

Quelle est la place des richesses dans notre bonheur, dans le sens que l’on peut donner à sa vie ?

Vivre avec Jésus :

Que fais-je de mes richesses extérieures et intérieures ?