Archives pour l'étiquette nuit spirituelle

RCF à Maylis, les moines à la radio



croix sur lever de soleil

Les moines à la radio, grâce à RCF

Equipe RCF devant la voitureDurant les derniers jours de la Semaine Sainte, la Radio Chrétienne Francophone est venue nous visiter, et nous a invités sur ses ondes (demandez le programme !). Le chant de notre office a été retransmis à partir des Laudes du Jeudi Saint, et jusqu’à la messe du Dimanche de Pâques. Vous pourrez le retrouver sur la page de notre site Écouter un office.

B. Soltner et Véronique Alzieux déposent les intentions de prière au pied de la croix
Intentions de prière déposées au pied de la Croix

Des milliers de personnes à travers la France ont ainsi pu prier avec nous et suivre tout ou partie de notre prière en ces jours denses.

moine priant à genoux
Au travail !

RCF proposait d’envoyer des intentions de prière par leur site internet. Des centaines nous sont arrivées, qui nous procurent du travail d’intercession pour toute l’année !

Mais ce n’est pas tout…

Tant qu’ils étaient là, et qu’ils avaient les moines sous la main, les membres de l’équipe de RCF (toujours le sourire aux lèvres, que c’est agréable !) en ont profité pour nous interroger sur notre vie monastique. Ainsi, beaucoup d’entre nous sommes passés à l’antenne, interrogés avec grande liberté et beaucoup de délicatesse par Béatrice Soltner et Véronique Alzieux. Nous avons pu ouvrir notre cœur en toute confiance et offrir quelques aperçus sur ce qui nous fait vivre.
Ce regard sur la vie aura peut-être été nouveau pour beaucoup. Qu’il puisse apporter un peu de joie pour la partager avec l’entourage !

Les sujets abordés ont été d’ordres divers :

  • des introductions à ce que nous vivions en ces jours
  • des aperçus sur différents aspects de notre vie
  • des témoignages de personnes fréquentant notre communauté.

Vous pourrez tout retrouver en écoutant ci-dessous ces interventions assez brèves (les plus longues durent 12 minutes).

Tout cela donne une sorte de présentation audio de notre communauté de Maylis. Car au-delà du contenu de ces interviews, ce sont aussi les personnalités des frères qui se sont exprimées et ont été ressenties à l’antenne. Ainsi, les auditeurs ont pu goûter à la diversité d’une communauté monastique, et peut-être apprécier la palette très colorée de nos différents styles. Comme chacun sait, il faut beaucoup de couleurs pour peindre un beau tableau !

Écouter les interviews

Voici donc, rien que pour vous, une possibilité d’écouter ou de réécouter ces témoignages !

Introductions aux Jours Saints

Jeudi Saint, avec fr Cyril :

Vivre le Vendredi Saint, avec fr Cyril :

Samedi Saint, avec fr Vianney :

Dimanche de Pâques, avec fr Cyril :

Aperçus sur notre vie monastique

Fr Colomban, le moine au travail :

Fr Vincent, le moine, homme rythmé :

Fr Raphaël, la joie de servir :

Fr Vianney, la prière du moine, facile ?

Fr Joseph, le souffle de l’agro-écologie :

Fr Antoine, au cœur de la fraternité communautaire :

Fr Oliveto, coupé du monde ?

Fr Benoit, proposer l’accueil spirituel :

Fr Antoine, les moines et les personnes de la rue :

Fr Benoît, dans le combat spirituel :

Fr Patrick, le moine face à la mort :

P. Abbé, le secret du pardon :

Fr Cyril, maître de chant et de liturgie :

Fr Théophane, dans la nuit… :

P. abbé, l’autorité :

Fr Jean de la Croix, un silence habité :

Fr. Vincent, indissociablement moine et peintre :

Fr Joseph, La joie de Pâques:

Témoignages de nos hôtes

Être laïc et venir à l’abbaye, avec Élisabeth et Thierry :

Les voisins agriculteurs de l’abbaye, avec Pierre et fr Joseph :

La communauté Ecclesiola, avec Pascal et Paul :

Merci à tous !

Equipe RCF à Maylis
Merci à l’équipe !

32e dimanche : Quand tarde l’Époux



32e dimanche ordinaire A :
Matthieu 25, 1-13

Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.

N’est-ce pas parfois ainsi dans notre vie spirituelle ? N’arrive-t-il pas que l’Époux semble tarder ? Le soir tombe, la nuit vient, on entre dans une sorte de ténèbre intérieure. On a passé un temps, une période de vie, à guetter, tout d’abord dans l’excitation de la venue prochaine, puis dans une sorte d’interrogation sur un possible retard de l’intervention divine. Peut-être s’est-on employé dans quelque œuvre utile, ou alors a-t-on laissé passer le temps dans un activisme creux et insouciant. Les heures, les jours, les années sont passées sans que cet Époux espéré ne manifeste vraiment sa présence, et une nuit arrive. Comment l’abordera-t-on ?
Dans cette nuit, toutes les vierges s’assoupissent et s’endorment. Mais cela ne leur sera pas reproché. Veiller ne semble donc pas consister à essentiellement à rester éveillé. On peut veiller tout en dormant. C’est rassurant pour nous. Combien de fois ne s’endort-on pas dans sa prière, ou ses œuvres de miséricorde ? Il y a des moments où un dynamisme intérieur semble fléchir, quand Dieu est apparemment en retard, qu’il ne semble pas agir.
Toutes les vierges se réveillent aussi à l’annonce de l’arrivée de l’Époux. Toutes désiraient bien sa venue, et elles se préparent en conséquence. Chacune a sa lampe encore un peu allumée, mais c’est à ce moment que les prévoyantes se distinguent des insouciantes. Toutes avaient désiré ce moment, mais toutes n’étaient pas prêtes. Toutes l’avaient attendu, mais pas de la même manière. Il y a un temps pour tout. Les prévoyantes avaient utilisé le temps laissé par L’Époux pour organiser leur veille, pour enraciner leur désir et lui permettre de tenir dans le temps. Au milieu de la nuit, ce n’était plus le moment de la préparation, mais le temps de la rencontre.
Seules les vierges prévoyantes s’étaient mises en état d’être accueillantes et accueillies. Leur intériorité était resplendissante. Leur cœur était tout brûlant d’amour.

Prière universelle :

PU 32e dimanche ordinaire A

Une méditation en trois questions…
… pour les grands et les petits !

Accueillir l’Évangile :

Comment la première lecture éclaire-t-elle l’attitude des vierges prévoyantes ?

Comprendre sa foi :

Le retour de l’Époux concerne-t-il seulement la fin du monde ?

Vivre avec Jésus :

Ai-je déjà fait l’expérience de cette attente de l’Époux ? Est-ce que je me prépare à sa venue, son intervention dans ma vie ?