Archives pour l'étiquette nuit spirituelle

32e dimanche : Quand tarde l’Époux



32e dimanche ordinaire A :
Matthieu 25, 1-13

Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.

N’est-ce pas parfois ainsi dans notre vie spirituelle ? N’arrive-t-il pas que l’Époux semble tarder ? Le soir tombe, la nuit vient, on entre dans une sorte de ténèbre intérieure. On a passé un temps, une période de vie, à guetter, tout d’abord dans l’excitation de la venue prochaine, puis dans une sorte d’interrogation sur un possible retard de l’intervention divine. Peut-être s’est-on employé dans quelque œuvre utile, ou alors a-t-on laissé passer le temps dans un activisme creux et insouciant. Les heures, les jours, les années sont passées sans que cet Époux espéré ne manifeste vraiment sa présence, et une nuit arrive. Comment l’abordera-t-on ?
Dans cette nuit, toutes les vierges s’assoupissent et s’endorment. Mais cela ne leur sera pas reproché. Veiller ne semble donc pas consister à essentiellement à rester éveillé. On peut veiller tout en dormant. C’est rassurant pour nous. Combien de fois ne s’endort-on pas dans sa prière, ou ses œuvres de miséricorde ? Il y a des moments où un dynamisme intérieur semble fléchir, quand Dieu est apparemment en retard, qu’il ne semble pas agir.
Toutes les vierges se réveillent aussi à l’annonce de l’arrivée de l’Époux. Toutes désiraient bien sa venue, et elles se préparent en conséquence. Chacune a sa lampe encore un peu allumée, mais c’est à ce moment que les prévoyantes se distinguent des insouciantes. Toutes avaient désiré ce moment, mais toutes n’étaient pas prêtes. Toutes l’avaient attendu, mais pas de la même manière. Il y a un temps pour tout. Les prévoyantes avaient utilisé le temps laissé par L’Époux pour organiser leur veille, pour enraciner leur désir et lui permettre de tenir dans le temps. Au milieu de la nuit, ce n’était plus le moment de la préparation, mais le temps de la rencontre.
Seules les vierges prévoyantes s’étaient mises en état d’être accueillantes et accueillies. Leur intériorité était resplendissante. Leur cœur était tout brûlant d’amour.

Prière universelle :

PU 32e dimanche ordinaire A

Une méditation en trois questions…
… pour les grands et les petits !

Accueillir l’Évangile :

Comment la première lecture éclaire-t-elle l’attitude des vierges prévoyantes ?

Comprendre sa foi :

Le retour de l’Époux concerne-t-il seulement la fin du monde ?

Vivre avec Jésus :

Ai-je déjà fait l’expérience de cette attente de l’Époux ? Est-ce que je me prépare à sa venue, son intervention dans ma vie ?