Chemin du moine

La vocation monastique

Le chemin des moines

La vocation monastique est aussi une histoire d’amour, une belle histoire d’amour. Vous désirez connaître les éléments principaux d’une description de la vocation monastique pour savoir si vous êtes amoureux ? Allez voir l’excellente présentation sur ce site à la page Les moines !
Voici aussi quelques points pour un premier discernement des signes d’une éventuelle vocation monastique :

Prière et vie spirituelle
  • Avoir soif de chercher à connaître Dieu et d’être en relation étroite avec lui.
  • Être poussé vers la prière, qui a une grande place dans la vocation monastique. En particulier : être attiré par une vie rythmée par la liturgie de l’Église.
  • Prendre des moyens particuliers pour se convertir à l’amour, et avoir le goût de se connaître et de prendre les moyens d’être meilleur.
Célibat et vie communautaire
  • Considérer le célibat comme la grâce d’être libre de cœur en vue de chercher Dieu (avant d’être un renoncement).
  • Être prêt à vivre une vie communautaire assez étroite, point important de la vocation monastique.
  • Ne pas avoir trop de difficultés avec l’autorité, ou être prêt à travailler sur ce point essentiel de la vie communautaire en général et monastique en particulier.
Travail
  • Toutes sortes de travaux sont nécessaires dans la vie monastique, tant matériellement que spirituellement : aimer le travail, en avoir besoin, ou ne pas en avoir peur, est un bon signe de vocation monastique.
  • En fonction des familles spirituelles et des communautés, les types de travaux ne sont pas les mêmes (plus ou moins de nécessité ou de possibilités de travail manuel, intellectuel ou artistique) : cela peut constituer un point du discernement.
Familles spirituelles et communautés particulières
  • Il y a différentes familles spirituelles dont les spécificités, les charismes, vont mieux à tel ou tel type de personnalité et de physionomie spirituelle. Il est bon d’apprendre à en connaître au moins deux pour comparer (mais il n’est pas besoin de faire le tour de toutes).
  • Chaque communauté a comme un tempérament particulier, une « personnalité ». Il faut s’arrêter là où l’on se sent bien, là où l’on est séduit. Un essai un peu long montre si cette séduction est superficielle ou plus profonde.
  • Dieu appelle dans une communauté particulière. On est vraiment sûr de sa vocation lorsqu’elle a été entendue et reconnue comme venant de Dieu par les autres membres de la communauté.
À savourer, un peu de pub pour Maylis :

Goût de la stabilité :

Stabilité from Webmaster Maylis on Vimeo.

Autres vidéos ici !

Contacter le maître des novices de Maylis :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Pour vérifier que vous n'êtes pas une machine
captcha

Que lisez-vous au dessus ?

Votre message