Archives pour l'étiquette chemin

10e semaine : Dieu vient à notre recherche



10e dimanche ordinaire B :
Marc 3, 20-35

Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté.

Il y a beaucoup d’hostilité dans les lectures de la messe de ce dimanche. C’est l’hostilité qu’il y a dans notre vie aussi, si difficile à comprendre. La présence du mal, face à laquelle on se trouve démuni. Le mal est fort et semble dominer irrémédiablement, comme un prince de ce monde. Le mal n’a pas de sens, et il est bien difficile de l’aborder, d’avoir prise sur lui. Le mal met le trouble en nous et dans nos relations, même les plus intimes, et empêcher l’unité dans la paix. Le mal nous tire vers l’extérieur, vers la ruine désespérante de ce monde qu’il fait tout pour amener au néant.
Dieu ne se laisse pas arrêter par l’hostilité du mal. Il est venu dans le jardin de la Genèse, à la rencontre de l’homme qu’il a créé et qui s’est perdu, séparé de la Source de sa vie. Jésus est venu dans ce monde marqué par la détresse et l’angoisse, ce monde qui semble aller vers sa ruine, et qui y va réellement si l’on regarde sa réalité extérieure. Jésus a assumé l’hostilité de nos relations humaines les plus intimes, il a connu le jugement sur l’apparence et l’incompréhension de ses proches.
Il y a dans notre vie un homme fort. Le prince de ce monde est à l’œuvre, une œuvre de division. Il doit être ligoté avant que l’on puisse s’installer dans la demeure. Le Seigneur vient à nous pour cela. Il est plus fort que le mal. Quel chemin nous montre-t-il ? Ce monde extérieur, divisé par le péché, va vers sa ruine. Mais les portes de la vie éternelle nous sont ouvertes. Il ne s’agit pas de fuir la détresse et l’hostilité, mais de l’assumer pour faire le passage vers la vraie réalité, celle de l’homme intérieur et de la vie éternelle. Jésus nous a montré le chemin. Il est ce chemin, et appelle notre collaboration. Pour emprunter ce chemin, il nous invite à faire la volonté de Dieu. Le mal s’en trouve ligoté, il n’a plus de pouvoir. L’Esprit de Dieu agit alors, pour l’unité et la paix et l’on devient pour lui frère, sœur, mère.

Prière universelle :

PU 10e dimanche ordinaire B

Une méditation en trois questions…
… pour les grands et les petits !

Accueillir l’Évangile :

Quel dialogue y a-t-il entre la première lecture et l’évangile ?

Comprendre sa foi :

Qu’est-ce qui entrave notre liberté ? Qu’est-ce qui nous permet d’être libre ?

Vivre avec Jésus :

La décision de faire la volonté de Dieu guide-t-elle ma vie ?