Promenade

Les pas concrets

Un pas après l’autre

« Lire » sa vie : les bonnes questions

Se poser des questions, et des bonnes ! Ces questions doivent naître de la vie concrète :

  • Quelles sont les rencontres, les expériences, les situations qui m’ont enrichi ? Qu’est-ce que cela a éveillé en moi ?
  • Quelles sont les personnes qui m’ont marqué ? Pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui fait battre mon cœur, au sens figuré, mais peut-être aussi au sens propre ?
  • Quels désirs me reviennent souvent dans le cœur ? Quels sont les plus fondamentaux ?
  • Travailler à mettre des mots sur ses idéaux, sur les valeurs qui tiennent à cœur, sur ce qu’on voudrait construire.

L’appel de Dieu se fait entendre dans le quotidien : l’Esprit Saint guide les choix de celui qui veut faire la volonté du Père. Pas après pas, il y a une certitude qui s’installe sur la route à prendre: c’est Dieu qui appelle.

Ne pas rester seul : le dialogue

Discerner une vocation de Dieu ne peut jamais se faire seul. Nous sommes faits pour vivre en Église.

  • Il est important d’abord de se renseigner par quelque lecture. Les biographies mettent en contact avec l’expérience d’autres chrétiens. Les ouvrages, revues ou articles sur le discernement donnent des clés de lecture.
  • L’avis de certaines personnes très proches est à écouter : le regard aimant des autres aide à se connaître soi-même.
  • Il est surtout nécessaire de demander conseil à des personnes sages, expérimentées. Un appel de Dieu doit être reconnu par d’autres chrétiens. C’est un gage d’authenticité. Parfois une expérience ponctuelle d’accompagnement spirituel peut être déterminante. Souvent il est bon d’inscrire ces rencontres dans le temps pour faire un véritable travail de fond.
Se frotter à la réalité : le ou les essai(s)

Il n’est jamais facile de passer de l’idéal à la réalité. Cela demande donc des efforts concrets, en particulier en saisissant les occasions qui se présentent :

  • Aller de l’avant et donner du temps pour essayer l’une ou l’autre chose.
  • Si l’on veut se marier, il faut passer du temps avec des personnes susceptibles de convenir afin de pouvoir faire connaissance. Parfois il y a un « coup de foudre », parfois il faut plus de temps pour réaliser.
  • Pour la vie religieuse : il faut aller dans l’une ou l’autre communauté où l’on pourrait se sentir bien, et expérimenter de l’intérieur ce qu’elle vit. Parfois Dieu fait sentir son appel rapidement, parfois il faut plus de temps.
  • Pour toute autre vocation : il faut prendre le temps nécessaire pour la découverte, pour que puisse mûrir le vrai désir.

Une vocation est toujours concrète : c’est dans les temps de découverte que l’amour naît, que le Seigneur parle.

Avancer : les décisions

Faire des pas en avant nécessite de prendre des décisions concrètes et de s’y tenir. Un pas après l’autre, avec assurance, celle que donne l’amour.
Il est possible de changer d’orientation, à condition que ce soit un pas en avant.
Éviter les pas en arrière : ils fragilisent la suite du parcours.

Liens utiles
Page suivante : Les difficultés